Protection auditive pour les festivals et concerts

Protection auditive pour les festivals et concerts

En salle de concerts ou en festival, vous pouvez subir un traumatisme auditif irréversible en seulement 15 minutes. Avez-vous déjà entendu un sifflement dans l’oreille après un concert ? Il s’agit d’un acouphène, souvent un des premiers symptômes de traumatisme auditif aigu. Les acouphènes peuvent ne jamais disparaître. Il est donc essentiel de porter des bouchons d’oreilles. Pourtant, tout le monde ne le fait pas. Quels sont les risques de la musique forte ? Et comment pouvez-vous, en tant que visiteur de festival et de concert, prévenir les dommages auditifs sans compromettre l’expérience musicale ? Nous commençons par le début.

Comment se produisent les dommages auditifs ?

Au fond de l’oreille se trouve la cochlée. Elle contient des cellules sensorielles avec des milliers de très petites cellules ciliées. Ces cellules constituent notre capital auditif. Elles ne se régénèrent pas lorsqu’elles sont abîmées. Quand on vieillit, ces cellules ciliées s’usent. C’est pourquoi beaucoup de gens entendent moins bien en vieillissant. C’est ce que nous appelons la déficience auditive liée à l’âge. Sous l’influence d’un bruit trop fort, les cellules ciliées peuvent être endommagées de façon prématurée, dès le plus jeune âge. Cela peut se produire en une seule fois à cause d’un bruit extrêmement fort. Ou à cause de saturation, si vous êtes exposé à un bruit de plus de 85 décibels pendant trop longtemps ou trop souvent. Les dommages aux cellules ciliées ne se rétablissent pas d’eux-mêmes. Et pour l’instant, la science médicale n’a aucun moyen de réparer les cellules ciliées.

Quel est le volume du son dans les festivals ?

Sur les scènes extérieures, le volume se situe généralement entre 90 et 100 décibels. Dans une tente de festival ou une salle de concert entre 95 et 103 décibels. À quel point est-ce nocif ? Si vous restez dans un bruit de 80 décibels pendant plus de huit heures, vous risquez déjà des dommages auditifs. Avec 3 décibels de plus, la durée pendant laquelle vous pouvez rester en sécurité est réduite de moitié. Le son sera deux fois plus fort. Ainsi, avec 83 décibels, vous ne pouvez rester que quatre heures sans risque de dommages auditifs. En 86 décibels seulement deux heures, et ainsi de suite. Le niveau sonore d’un festival moyen est d’environ 100 décibels. Vous ne pouvez y rester que cinq minutes sans courir le risque de dommages auditifs.

Quelles sont les conséquences des dommages auditifs ?

Si les cellules ciliées sont endommagées, elles ne transmettront plus aucune information au cerveau. Il est donc plus difficile d’entendre. Mais il est également possible qu’elles transmettent des informations erronées, comme un sifflement ou un bruit (acouphène). Vous pouvez également être hypersensible à certains sons (hyperacousie), entendre des sons déformés (distorsion) ou entendre des sons différents avec les deux oreilles (diplacusis). Si vous avez déjà entendu un sifflement dans vos oreilles après un festival ou un concert, cela indique que les cellules ciliées sont endommagées. Le bip finit généralement par partir. Mais la probabilité qu’il devienne permanent est plus grande chaque fois que l’ouïe est sur-stimulée.

Comment prévenir les dommages auditifs ?

N’allez pas trop près des enceintes. Le son monte rapidement à plus de 110 décibels et vous avez donc un risque de dommages auditifs en quelques secondes. Portez de bons bouchons d’oreille. Si vous voulez continuer à bien entendre la musique et les conversations, optez pour des bouchons d’oreille à filtre de haute qualité. Et enfin : accordez une pause à vos oreilles de temps en temps. Les cellules ciliées dans la cochlée de vos oreilles ont alors un peu de temps pour récupérer. Sortez par exemple toutes les heures pour prendre un verre dans un bar à l’extérieur de la tente du festival, allez aux toilettes et promenez-vous dans la zone du festival où la musique n’est pas très forte.

Comment fonctionne l’atténuation des bouchons d’oreilles ?

Habituellement, le niveau sonore d’un concert ou d’un festival est d’environ 100 décibels. Alpine PartyPlug atténue 19 décibels, réduisant le son à un niveau sûr. Vous pouvez y passer la journée entière (8 heures) sans aucun problème.

Pouvez-vous encore profiter de la musique ?

N’est-ce pas dommage de porter des bouchons d’oreilles quand on sort ? C’est ce que beaucoup de gens se demandent à juste titre. Avec les bouchons d’oreille à filtre Alpine PartyPlug c’est possible. Grâce aux filtres acoustiques, le niveau du bruit est réduit à un niveau sûr, mais l’expérience musicale est préservée. De plus, les conversations restent compréhensibles. Vous voulez aller plus loin et atteindre une qualité musicale parfaite ? Alors choisissez les bouchons d’oreilles ultra luxueux Alpine PartyPlug Pro Natural avec filtres droits. Ils atténuent tous les niveaux de tons de façon presque égale pour une expérience musicale authentique.

Puis-je maintenir les bouchons d’oreille en place pendant longtemps ?

Les bouchons d’oreille Alpine sont très confortables. Le matériau thermoplastique souple ne contient pas de silicones et épouse le conduit auditif. Vous pouvez porter les bouchons d’oreille toute la journée et toute la nuit sans irritation des oreilles. Les bouchons d’oreille sont presque invisibles dans vos oreilles et durent longtemps.

Si je ne vais à un festival qu’une fois par an, dois-je utiliser des bouchons d’oreille ?

Cela est fortement recommandé. Même après avoir écouté de la musique forte une fois, vous pouvez avoir des dommages permanents.

Vous n’avez qu’une seule paire d’oreilles

Les dommages auditifs ne sont perceptibles que lorsqu’il est trop tard. L’utilisation d’une protection auditive prévient les dommages auditifs et réduit également le risque de maux d’oreilles et de bips après un concert ou un festival. Profitez de la musique pour les années à venir et utilisez des bouchons d’oreille lors de festivals et de concerts !


Retour au blog